Bonjour, aujourd’hui je ne vais pas parler forcément de code ou de développement mais plutôt de « ma vie ». J’ai écrit ma première ligne de code il y a maintenant six ans. J’ai pu ensuite travailler dans des entreprises formidables, avec leurs défauts certes, mais formidables. Il y a peu de temps, ma vie a changé. En effet, en 2017, j’avais ouvert mon autoentreprise sans forcément chercher de clients mais plutôt « au cas où ». En décembre 2019, j’ai été contacté pour une simple mission de deux heures. À priori rien de bien compliqué, mais après avoir livré ce projet, je me suis rendu compte de la simplicité des choses. En effet, le salariat donne aujourd’hui une stabilité financière. De mon point de vue, avec une bonne organisation, on peut retrouver la même chose en freelance . Je me suis rendu compte, avec le temps, qu’un petit carnet de quelques clients réguliers était suffisant pour toucher un certain montant mensuel.

C’est compliqué d’être freelance

Il est compliqué aujourd’hui de passer de la stabilité à une totale autonomie en freelance. Mais avec du travail on réussit à faire beaucoup de choses. Il existe des personnes qui se donnent à fond en permanence.D’autre encore qui ne font presque rien et touche autant. De mon côté, je me suis créé un petit planning. Je passe en moyenne trois heures à travailler dans la journée. Très souvent c’est entre 7h et 10h ou 20h et 23h. Le reste de ma journée est utilisée pour d’autres activités : L’écriture de mes articles, de mes formations ou encore le développement et la veille technologique. Je prend également beaucoup de temps pour mes autres passions comme la rénovation de ma maison, la menuiserie ou encore la domotique. Si vous êtes organisé aucun problème pour vous.

Mon entourage

Une des choses les plus importantes, c’est l’entourage. Je suis un « procrastinateur né ». Je passe ma vie à me demander si je dois ou non faire une chose. Mais entre la famille et les amis, j’ai reçu énormément de soutien et d’encouragements. Cela m’a permis aujourd’hui de ne plus être dans cette réflexion permanente. À vous de vous trouvez des amis qui irons dans ce sens. Le soutien est une chose d’autant plus importante dans notre monde avec l’arrivée en force du stress dans les entreprises et dans la vie courante.

À contrario, j’ai également vu des gens qui ne croyaient pas en moi. Entre les « tu as fait une erreur en devenant freelance », « Tu n’y arrivera pas », « vu ton âge ça ne peux pas marcher » ou encore les « t’es trop jeune pour réussir seul ». Et ces gens-là, il faut aussi les remercier 🙂 Aujourd’hui, vous allez leur prouver que le cheval gagnant c’est vous et pas eux.

Conclusion

Je n’ai pas vraiment pour habitude de parler de ma vie, mais je remarque dans notre société une forte concentration de « mauvaise foi » et je me devais de vous dire à quel point c’est facile de réussir quand on a un minimum de motivation. La clé de tout cela, c’est bien évidemment le courage et la motivation et si vous échouez, relevez-vous puis recommencez autrement.

Photo by Jeremy Bishop on Unsplash

Articles liés :

Show CommentsClose Comments

Leave a comment