Le métier de développeur web ? 

Qu’est ce qu’un développeur et en quoi consiste son métier ?

D’après google un développeur est quelqu’un qui produit des logiciels. Globalement, un développeur va écrire du code pour répondre à une problématique.

Wikipédia

Imaginons que je sois un client qui cherche à s’ouvrir au monde du numérique et que je souhaite vendre mes produits locaux en ligne. Concrètement le développeur web, dans ce cas, pourras proposer un site internet avec une petite plateforme de vente.

De la même façon, il sera emmené à écrire des algorithme plus ou moins complexe permettant la résolution de problème métier.

Comment faire pour choisir son milieu de developpement. Le web est-il fait pour moi ? 

Il faut savoir qu’il existe des tonnes de spécialisation dans le développement.

Pour en citer certains, on peut trouver, les développeurs d’applications mobiles, les développeurs logiciel ou encore les développeurs d’applications embarquées

Pour réellement choisir son milieu, il faut tester, il n’y a vraiment pas d’autre solution. Avant de trouver ma voix, il m’a fallut tester les autres type de développement, aujourd’hui je suis capable de dire que j’aime moins le développement logiciel.

Pour rester en cohérence avec le titre, petit focus sur le web : 

Faut-il être créatif ? 

Oui et non, en effet, selon les projets, les informations de départ ou encore les informations concernant le rendu final vous serez parfois emmené à réfléchir à des points qui vous obligeront à avoir un minimum de créativité. Mais dans la plupart des cas, un graphiste sera passé avant et vous aura fournit une maquette.

Développeur front ou développeur back ? 

Commençons par une petite définition grossière :

Le développeur front va développer les éléments visuels du site avec lesquels le client final pourras réagir, exemple : la création de la page d’accueil, d’un bouton, d’un formulaire de contact, etc. Tandis que le développeur back lui, sera dans la réalisation des éléments non visibles pour l’utilisateur final, pour reprendre l’exemple du formulaire de contact, c’est lui qui devra récupérer les informations et faire l’envoi du mail.

C’est ,de mon point de vue , deux métiers différents. Pour répondre a la question , c’est vous qui devrais faire le choix en fonction de vos envies et préférences. 

Pour parler un peu plus technique, le développeur front sera amené à travailler par exemple avec des langages comme JavaScript ou encore le CSS tandis que le back lui sera amené à travailler avec du PHP, du Ruby ou encore SQL. Evidemment, il existe beaucoup d’autres langages aussi puissant les un que les autres.

Et si je veux faire les deux ?  

Et bien rien ne vous empêche de faire les deux. On l’appelle le développeur Full Stack. Il touche a tout mais n’est expert en rien. C’est celui qui pourra gérer toutes les étapes de la production d’un site en total autonomie. Si comme moi, vous n’êtes pas capable de choisir entre le back et le front, c’est la meilleure solution. Vous devrez travailler un peu plus dur puisque même si vous n’êtes pas expert, vous devrez apprendre a manier les technologies frontend aussi bien que celle du backend.

Les études

Parlons un peu d’étude, pour y arriver, il existe beaucoup de voie et je suis incapable de vous donner la meilleure. D’après moi, le choix du type d’étude se fera en fonction de vos méthodes de travail et de vos moyens financiers. Les avis suivants n’engage évidemment que moi.

On a le format scolaire

Il s’agit simplement de trouver une licence en informatique. Je ne suis pas vraiment partisan de ce format puisqu’en général, il est difficile de se spécialiser, à moins de faire des années et des années d’étude.

Les grandes écoles

C’est l’un des formats que j’ai emprunté avec l’ESGI à Paris.
L’avantage de ces écoles est que vous allez pouvoir vous spécialiser facilement. Ensuite, vous avez affaire à des intervenants qui ont expérimenté le milieu de l’entreprise, donc d’après moi l’information sera mieux transmise et d’une meilleure façon. Vous allez également avoir beaucoup de projet qui vous obligeront à vous adapter aux situations, à travailler en groupe et surtout à travailler sur des problèmes très complexes. Le seul inconvénient que je vois c’est le prix.

42

Il ne s’agit pas réellement d’un format, mais plutôt d’une école, 42. C’est clairement le parcourt à envisager si vous êtes très autonome, déterminé. Un des plus grands avantages pour moi et qu’il s’agit d’une école gratuite. En revanche, il vous faudra habiter sur Paris même. Format suivant : l’apprentissage, un format qui pour moi a fait ces preuves.. En plus d’apprendre dans le milieu scolaire, vous travaillez pour une entreprise. C’est la meilleure façon de mêler, l’apprentissage et l’exécution de ce que l’on a appris. Également un format que j’ai emprunté, je ne suis pas déçu. En revanche, faites attention à l’entreprise que vous choisissez, une mauvaise entreprise pourrais vous donner l’envie d’abandonner.

les MOOCS

Le leader du marché pour moi est OpenClassrooms. Vous avez à dispositions des cours gratuit. Mais vous pouvez également suivre un cursus diplômant dans plusieurs métiers. C’est pour moi un choix à ne pas négliger. Vous êtes accompagné par des professionnelles qui sauront vous aiguiller en cas de problème. Et pour ma part je trouve que le prix est abordable. Dernière chose, il est possible d’envisager une reconversion professionnelle car vous n’avez pas d’emploie du temps à tenir.

l’autodidacte

Dans ce métier on n’a pas fini d’apprendre, mais si vous êtes le genre de personne qui aime apprendre et qui n’a pas peur de la difficulté. Rien ne vous empêche de prendre votre ordinateur et de vous auto former. Les entreprises du numérique sont très ouverte à ce format, car elles ont compris qu’un diplôme ne voulait pas forcement dire compétences. Mais que quelqu’un qui aime et qui a envie d’exercer une profession même en dehors des heures de travail ,sera bien plus efficace. Evidemment, si je devais vous donner un conseil, se sera de privilégier une formation d’apprentissage ou un MOOC et de terminer sur une grande phase d’apprentissage à la maison.

Il existe peut-être d’autre format de cours que je ne connais pas, n’hésitez pas à me le dire. Encore une fois, il s’agit là d’un avis personnel et toute formation reconnue vous permettra d’arriver à vos fins.

Retour d’expériences sur le métier de développeur web

Pour terminer, je voulais vous faire un petit retour d’expériences, après déjà 4 ans dans le développement. Je pense avoir trouvé le métier qui me passionnait, il est très difficile de se lasser, les projets sont tous différents, les algorithmes plus ou moins complexe.

De plus, il existe tellement de langage de programmation qu’à tout moment vous pouvez envisager d’apprendre quelque chose de nouveaux.

Comme j’ai tendance à le dire, la seule limite que vous avez est celle de votre imagination.

On rencontre parfois des moments difficiles, on se remet souvent en question, mais il faut aussi savoir savourer chaque petite victoire.

Un point aussi important, il faut savoir gérer son stress, on travaille dans un milieu ou les plannings doivent être tenus. On doit très souvent se donner à fond pour tenir les délais, mais ça fait partie du plaisir, parce qu’au final, un délai tenu est une grande victoire et un délai non tenu est une bonne chose pour changer de méthode de travail par exemple.

Il faut savoir qu’il existe aussi plusieurs métiers lié de prêt au développeur web.

On retrouvera par exemple, l’administrateur système et réseau, l’expert en sécurité, le graphiste, le chef de projet et j’en passe. Si on compte également toutes les nouvelles technologies comme la blockchain ou encore le Deep learning , il est finalement très difficile de s’ennuyer.

Voilà, j’espère vous avoir aidés a découvrir ce formidable métier et je vous dis à bientôt.

Articles liés :

Show CommentsClose Comments

Leave a comment