Hello, cette semaine j’ai eu la chance de prendre un élève de troisième en stage. Le but de cette période était la découverte du métier de développeur web, des outils et surtout du milieu professionnel. Je ne vais pas vous raconter la semaine dans son ensemble mais plutôt certaines choses qui m’ont surprises. Voici donc quelques questions que je trouve intéressantes et qu’il m’a posées cette semaine.

Tout d’abord, j’ai commencé en lui présentant l’endroit où je travaillais, comment je le faisais et la routine que j’avais acquise. Durant la première phase, il a été étonné de voir que mon « bureau » se trouvait en réalité chez moi. Ayant été moi même développeur pendant trois ans et demi dans des entreprises, j’ai pu facilement lui expliquer les deux points de vue.

Sa première question a simplement été : Quel est le mieux pour un développeur Web ? le freelance ou le salariat ?

« C’est une question plutôt difficile. En effet, cela dépend de ton caractère, de tes envies et surtout de tes objectifs de vie. En effet, si tu es plutôt du genre à aimer la stabilité, alors il va de soi que le salariat est pour toi. Il faut également être à l’aise à l’idée se faire diriger par une hiérarchie. Bien évidemment, le bon côté, ça t’offre tous les mois un salaire que tu seras certain de toucher.

Si en revanche, tu es plutôt du genre à travailler n’importe quand et que tu es capable de te motiver à travailler alors tu peux peut être t’orienter vers le freelance. Mais attention, même si le freelance est génial pour la partie liberté, tu dois toutefois trouver des clients et être à l’écoute permanente d’opportunités. Sauf si tu disposes déjà d’un portefeuille clients bien rempli. Il faut aussi être capable de faire des devis, des factures, de tenir une comptabilité, etc.. Également, tu peux avoir de grosses sommes qui tombent sur un mois ou deux. Mais cela ne veut pas forcément dire que pendant les douze mois de l’année tu trouveras du travail de manière régulière.

Je pense que pour bien faire les choses, il faut faire une première expérience dans un milieu salarial. Si par la suite cela ne te plait pas, et bien tente ta chance en tant que développeur web freelance. »

Sa seconde question était : Comment tu fais pour te réveiller tous les matin et te dire « je dois travailler » ?

« Et bien, il n’est pas chose facile de se motiver en permanence. Il n’y a pas longtemps j’ai rencontré quelqu’un qui m’a dit : Dans la vie, il y a deux types de personnes : les champions et les soldats. Les champions s’entraînent et réussissent, en cas d’échec, ils se reposent , prennent du recul, et parfois abandonnent. Les soldats, eux, ne calculent pas l’échec ou la victoire. Ils ont un « planning » à respecter et ils le tiennent. Fatigués , malades, tristes ou autre, dans tout les cas ils obtiendront leurs résultats et surtout feront ce qu’ils ont à faire. En freelance, de mon point de vue, tu dois être un soldat. Si dans ton planning tu as écrit « prospection pendant une heure » alors tu prospectes pendant une heure.


Un autre avantage à tous cela, est également dû au fait, que tu gères seul ton planning. Donc si pendant 2 jours tu n’as pas envie de travailler alors tu peux décider de répartir le boulot différemment. « 

Comment tu trouves tes clients ?

« Cette question, je l’entends très souvent et j’ai parfois envie de répondre : Je ne sais pas. C’est très compliqué de bien répondre car il y a plusieurs moyens que j’utilise. Le premier et le plus connu surement, c’est le bouche à oreille. Faites savoir à votre entourage que vous êtes développeur et que vous avez les compétences pour mener à bien des projets. Vendez-vous et ils vous vendront. Quand vous travaillez pour quelqu’un faites toujours en sorte d’avoir une satisfaction cliente irréprochable. C’est pour moi une des clés. Un client heureux , reviendra et surtout sera votre meilleur ambassadeur.


Deuxième façon les plateformes spécialisées. Je suis sur une plateforme appelée MALT. Si tu es sceptique, ne le sois plus, je t’assure que ça fonctionne, j’ai déjà trouvé des clients via la plateforme. Il y a également COMET par exemple que j’ai commencé à utiliser il y a peu. Je reviendrai sur cette plateforme une fois que j’aurai eu quelques résultats. Mais toutefois, un des gros avantages de cette plateforme c’est la communauté de freelance ultra active.
Et pour finir, pour ma part, je fais en sorte de créer une visibilité sur les réseaux sociaux et sur internet. Soignez son image est très importante. Mais ce n’est vraiment pas obligatoire. Disons que je prend plaisir à écrire des articles et partager cela. Il m’est arrivé de trouver des clients comme ça.

Conclusion

Au final cette semaine a été aussi enrichissante pour mon stagiaire, que pour moi. Je referai surement un article plus tard sur d’autres questions en lien avec le métier de développeur web que mon entourage me pose. N’hésitez pas à me faire un petit retour d’expérience surtout.

À bientôt

Photo by Tim Mossholder on Unsplash

Articles liés :

Show CommentsClose Comments

Leave a comment